Ab Ovo - Mouvements

AB OVO
Mouvements
Ant-Zen, 2007

 

Un sixième album pour le duo français, et à l’instar des œuvres précédentes, le temps donne l’illusion de freiner sa course, d’asseoir sa trame éternelle sur l’un des visages infinis de la nature afin d’en savourer pleinement les murmures qui l’animent. Lente montée des énergies sur "Hémisphère", le titre d’ouverture, avec l’expansion du rythme, l’offrande de son soulèvement sur le corps d’un territoire vierge où l’on frôle les contours d’une vie en émergence. Expansion encore, celle de ces atmosphères envoûtantes propres au fin tracé électronique de la formation, une empreinte forte qui révèle une trame émotionnelle subtile parfois tendue et toujours prenante. Des mouvements symphoniques dérivant sous des latitudes arctiques se perdent sous un soleil pâle, s’égarent dans le miroir d’une goutte d’eau, s’attardent en chrysalide et mûrissent leur transformation vers les manifestations les plus intimistes de l’electro ambient. Des touches grésillantes, de brefs éclairs, les mémoires d’une vieille foudre qui déchira le ciel et le voyage du rythme, avec ses nuances au sein de l’écho, ses textures, sa profondeur, le grain d’une peau sonore vers une succession de caresses qui peuvent se changer brusquement en pincements et torsions des chairs. On voit passer au loin, quelquefois, sur la ligne d’horizon sombre et poétique, une fine silhouette en nostalgie éprise d’une note de piano que cerne une brume piquante ("L’écume d’un soir"). Une nouvelle fois, Ab Ovo a composé une fort belle collection de titres, tout en équilibre, fragilité, dynamisme et pureté mélodique, invitant même un chant féminin sur "In some ways". A tout point de vue superbe (voir les photos de l’artwork) "Mouvements" prend le temps de nous entraîner ailleurs, de nous faire rêver… Tout simplement indispensable !

      Gasp