Chronique Seigneur Voland (mini CD)

SEIGNEUR VOLAND
Seigneur Voland

Aura Mystique, 2001

 

 

Enfin ! Depuis le temps que j’entendais parler de cette formation, j’ai pu me procurer le mini CD paru chez Aura Mystique, et disons le tout de suite, je n’ai pas été déçu. Né dans l’esprit de Xaphan alors qu’il était incarcéré, Seigneur Voland a gravé ses premières lettres de feu sur les sombres remparts de «Cérémonie chaotique pour un monde mourant – Acte I», un split avec Chemin De Haine (Novembre 1999). Composé par L.F., alias Lenrauth (Kristallnacht, Desolation Triumphalis), les morceaux s’articulent sur les chairs rouillées d’un true black metal haineux où la voix de Xaphan me fait penser à un sifflement infâme, au vent infernal qui précède guerres et tempêtes.
De noires mélodies traversent une atmosphère quasi-épiques, les cordes traînent la peste sur des riffs en extrême grisaille et l’écoute se poursuit en cascade d’images apocalyptiques. Un son brut et piquant pour un objet sans concession que l’on aurait souhaité plus long (à peine 18mn35) ; déambulations sur les terres d’anéantissement d’un groupe français qui a rejoint le royaume des ombres et laissera à jamais son empreinte sulfureuse sur les voies diaboliques du Métal Noir, celles qui sont le plus proches de ses racines et de son âme. Un mot sur le cinquième et dernier titre intitulé «Agonie», chute cauchemardesque en distorsions malades, vocaux-guitares putrescents qui font de cette outro atmosphérique un aller simple pour l’enfer. Est-il encore utile de préciser que cette réalisation est à posséder absolument ?

      Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site