Chaostar - Threnody

CHAOSTAR
Threnody
Holy Records, 2001

 

 

Vous avez aimé le premier Chaostar ? Oui, alors "Threnody" vous confortera dans l'idée que Christos Antoniou est un artiste hors pair. A nouveau accompagné par les autres membres de Septic Flesh, le compositeur nous invite une seconde fois à partager les joyaux de son univers fantastique. La voix de Natalie Rassoulis, superbe, pose ses ornements sur une trame plus sombre, davantage gothique et émotionnellement très forte. Toujours cette alchimie mariant les partitions classiques contemporaines et de nombreux chœurs aux sonorités "modernes" soutenues par l'électronique. Profonds et subtils, les dix titres développent mystère, lyrisme et beauté au centre d'un tourbillon orchestral autant torturé que mélodieux et imprévisible. Le chaos et le sacré, poésie ténébreuse aux envolées symphoniques grandioses… Un morceau comme "Lamentation" est une messe de l'autre monde, envoûtante, il est impossible de ne pas y succomber. Mais chaque page de ce livre fabuleux est à appréhender avec intérêt, déchiffrez-les à la lueur de quelques bougies, plongez dans "Canticles" ou les secousses de "Whose God ?" en abandonnant totalement votre âme.
L'opus s'achève avec "Mantis", lequel s'apparente au gothic metal et se démarque des neuf étapes précédentes. Cette différence n'est pas choquante, elle s'intègre bien et ne donne pas l'impression de fermer l'opus avec mauvais goût en brisant la clef. En 2004, "The Scarlet Queen" prouvera d'ailleurs que le talent ignore portes, barrières et serrures.

      Gasp