Björk - Post

BJÖRK
Post
One Little Indian, 1995

 

 

Après un premier album prometteur mais qui souffrait d'un manque de cohérence, Björk revient aux affaires avec un "Post" plus ambitieux à tous les niveaux : richesse des arrangements et des sons, production plus étoffée, mélodies plus abouties. Toujours en marge et inclassable, Björk puise son inspiration aussi bien dans la pop, la scène électronique ou même le trip-hop, elle parvient surtout à exploser dans de multiples directions sans que cette fois-ci l'homogénéité de l'ensemble n'en souffre. Mêlant toujours avec habileté musique synthétique et instrumentation acoustique, la musique de Björk est riche en couleurs et émotions. Des compositions inquiétantes, d'une fulgurante mélancolie, profondément touchantes, hypnotiques, intimistes et même un trait de génie d'une drôlerie au goût exquis : "It's oh so quiet" qui aurait fait un tabac sur Broadway Avenue. Björk traîne encore des compositions dance, "Hyper-ballad" (dans sa seconde partie) et "I miss you" (ce dernier franchement inécoutable !). Elle se débarrassera définitivement de ces titres faciles dès l'opus suivant, "Homogenic" ; dans le genre elle parvient quand même ici à nous en proposer un plus subtil, "Enjoy". Quant au chant de l'Islandaise, il gagne en beauté et en perfection, de plus en plus envoûtant, fragile et sauvage, moqueur et grave. Tout se met en place petit à petit pour les grands albums à venir, mais déjà ce "Post" est plus que fortement recommandable.

       Brown Jenkin