Big Cocky Man Sinweldi - Is Europe Dying ?

BIG COCKY MAN SINWELDI
Is Europe Dying ?

SkullLine Records, 2009

 

 

Se faisant malheureusement trop rare en terre de France, le genre néofolk n'en attire que davantage l'attention quand un artiste fait sonner la partition d'une première oeuvre de qualité. C'est le cas avec Big Cocky Man Sinweldi, les neuf compositions de "Is Europe Dying ?" détenant une charge émotionnelle certaine, celle-ci parcourant sans détour un émouvant chemin automnal pour investir le coeur et l'esprit. "Sinweldi" ouvre l'album, introduction atmosphérique sur fond de pluie et chant de la Légion étrangère avec en contrepoint un effet sonore exprimant des tensions qui assombrissent le lointain... "Chanson d'automne" libère les notes d'une guitare acoustique, la voix d'Albert Sinweldi portant les mots célèbres de Paul Verlaine, également auteur des paroles de "L'heure du berger", l'un des meilleurs moments de cette réalisation. Et les bons moments dont il est question, ils sont ici nombreux, ils forment ce bel ensemble pétri de nostalgie et d'humeur solitaire qui n'a cependant pas, du fond de la gravité d'un regard, effacé tout espoir ni volonté de combattre... Le titre éponyme, "The True Color of the Wind", "Love in time of War" ou encore "All the Things you should never do" et son accordéon qui semble nous dire adieu, autant de morceaux qui devraient rester longtemps gravés dans votre mémoire, la "phrase" mélodique y étant particulièrement soignée, quant aux vocaux du sieur Albert (qui présentent parfois, je trouve, un feeling "années 70"), ils soutiennent l'architecture de force, de délicatesse et de fragilité de "Is Europe Dying ?". Claviers, discrètes percussions, samples et arrangements finement ouvragés, propos échangés entre harmonica et accordéon ("Song for Clémentine"), la dark folk de BCMS s'offre ici sur un versant qui laisse espérer le meilleur pour l'avenir, et si les 27 minutes de cet enregistrement (où l'ombre de Death In June se manifeste quelquefois en un clin d'oeil rapide) passent trop vite, c'est pour que nous réclamions son retour en faisant montre d'une impatience des plus justifiées !

       Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×