Barbarossa Umtrunk - La Fosse de Babel

BARBAROSSA UMTRUNK
La Fosse de Babel
Old Europa Cafe, 2014

 

 

Si "La Fraternité Polaire" délivrait une «orientation», ce nouvel album se construit clairement autour des concepts forts qu'incarnent l'eurasisme et la Quatrième théorie politique (le titre d'ouverture, "The 4th Political Theory", où l'on peut entendre le théoricien Alexandre Douguine, en sera d'une certaine manière la voie directrice), mais s'articule également sur les câbles à très haute tension du conflit syrien.
C'est encore en visionnaire inspiré que le Baron Von S. va nous conduire dans les méandres d'un opus dense révélant une ligne d'horizon brûlante et guerrière qui se développe sans se départir de sa dimension spirituelle et ésotérique.
Modulant avec l'habileté qu'on lui connaît des paysages sonores où orchestrations martiales et rituelles nimbées parfois d'une aura plus mystérieuse, indéfinissable, se croisent et dynamisent le propos, le maître d'oeuvre de BU déploie une galerie de miroirs où les images se répondent en un tout cohérent.
Un message, une direction et des choix assumés qui risquent bien évidemment de faire grincer quelques dents (mais ceci est inévitable dès que l'on s'éloigne du «politiquement correct» !); si "La Fosse de Babel" répand dans son sillage un authentique parfum de soufre, j'espère qu'il ne se contentera pas seulement de piquer les yeux de l'auditeur "bien-pensant" mais d'éclairer aussi quelques lanternes en ouvrant un espace de réflexion, ce qui est aussi, je pense, le rôle d'une oeuvre telle que celle-là.
Vous pouvez d'ailleurs lire (ou relire) l'interview que m'a accordée le Baron en 2013, l'entretien s'attardant sur divers points évoqués ici.

Développant une aura culturelle riche et complexe, les compositions hébergent de nombreuses «invitations vocales», ainsi, outre Alexandre Douguine cité plus haut, on peut entendre l'écrivain et philosophe Raymond Abellio (le titre de l'album est celui de l'un de ses romans), Vladimir Poutine, l'homme d'Etat vénézuélien disparu en 2013 Hugo Chàvez (dont l'écho résonne sur le titre éponyme) ou encore Bashar Al-Assad...
Autant d'"échantillons" rejoints par des chants folkloriques et traditionnels, une forêt de connexions qui embrassent les multiples possibilités d'une nouvelle ère et un «Grand Empire Eurasiatique de la Fin» qui pose fièrement les contreforts d'un nouveau départ !

       Gasp

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×