Anorexia Nervosa - Redemption Process

ANOREXIA NERVOSA
Redemption Process
Listenable Records, 2004

 

 

La réflexion qui me vint à la fin de la première écoute de ce nouveau poison distillé sans retenue fut "je ne suis pas déçu, mais pas non plus débordant d'enthousiasme", les écoutes suivantes confirmèrent cet état de fait. Première chose, Anorexia Nervosa ne connaît pas avec "Redemption Process" d'évolution notable, nous avons ici plus une synthèse de leur deux œuvres précédentes qu'une tentative d'imposer une quelconque innovation, mais après tout, cela ne constitue pas en soit un défaut quand la musique reste de très bonne facture. Cette fusion conduit au retour en force des claviers, et c'est sans doute par eux que le bât blesse, exit la violence, la hargne et la haine, tout ce qui faisait la démesure de "New Obscurantis Order", chute de quelques crans ; j'attendais un crescendo dans la puissance dévastatrice, la folie et la noirceur d'Anorexia Nervosa, et je ne l'ai pas trouvé sur ce nouvel opus, là réside la source de ma déception. Pour le reste, "Redemption Process" est irréprochable, la formation française est à l'heure actuelle l'une des meilleures de la scène black metal symphonique et le prouve encore ici par la densité de ses compositions, leur grandiloquence ne sombrant jamais dans l'outrance. Alors oublions mes réserves, encore une fois le quintette nous offre une pièce exceptionnelle de brutalité autant que de maîtrise mélodique et technique. Ces hommes sont toujours en colère, pour notre plus grand plaisir.
Notons pour finir que la version digipack renferme une reprise d'Indochine,
"Les Tzars", même revisitée par Anorexia Nervosa, la niaiserie de cette bouse perce à chaque instant, franchement dispensable.

       Brown Jenkin