Angst - Death... is Just the Beginning

ANGST
Death... is Just the Beginning

Cyanur Prod, 2012
[Téléchargement libre]

 


Non content d'explorer les territoires de la peur sous la bannière de Nebel, Lionel F. pousse ici les portes grinçantes d'une morgue désaffectée sous celle de Angst. Et de la peur, il en est encore question, celle-ci accaparant notre attention à travers un traitement sonore aux contours plus «abstraits» qui nous place au centre d'un éprouvant tourbillon post-mortem.
Tout commence donc là, sous une lumière glauque à côté de ce cadavre recouvert d'un drap (la pochette n'est pas sans rappeler l'esthétique Death Metal), et des titres tels que "Dissecting Table" ou "Bone Crusher" imposent d'emblée une certaine ambiance et certaines images. Mais le vrai voyage débute après, sur les fréquences d'un dark industriel oppressant, lequel nous maintient jalousement sous la tension d'une angoisse qui va au fil de l'écoute aiguiser ses scalpels !
Si on retrouve par endroits ces climats «d'horreur rampante» qui constituent l'identité quasi cinématographique de Nebel, Angst avec cette réalisation dissous les fantômes en drones chargés d'électricité qui zèbrent la nuit noire vers d'insondables dimensions.
Se tournant vers ce qui semble être des contrées hantées par d'ésotériques visions ("Aleister Crowley Voice from the Grave") et harnachant notre système nerveux à des constructions quelquefois plus bruitistes, Lionel F. prouve avec ce nouveau projet que l'art de façonner des cauchemars ne connaît pas de limites.

      Gasp