A.E.P. - Les Montagnes Hallucinées

A.E.P.
Les Montagnes Hallucinées
Occultum Productions, 2006

 

 

Tout dans l'univers de Meldhkwis tient du mystère et de l'obscurité; écrivant sur les chairs de la Nuit des compositions ésotériques apparaissant sous diverses bannières (Dapnom, Etmenns Derokwis), notre homme rend ici hommage à Howard P. Lovecraft sous celle de A.E.P. (Aymrev Erkroz Prevre). "Les Montagnes Hallucinées" est un bloc de ténèbres qui étouffe rapidement les maigres torches que l'on agite vainement au-dessus de ses gouffres interdits. Un morceau de 60 minutes invitant à une déambulation dans les entrailles millénaires de ces cavernes abyssales, vestiges inquiétants et menace omniprésente étant les piliers de cet antre tentaculaire et cyclopéen. La matière de ce dark ambient ne s'appréhende pas facilement, il vous faudra peut-être y revenir plusieurs fois avant de pouvoir apprécier ces vagues d'ondes mortes qui semblent se répandre du flanc d'une nébuleuse nécrosée. Grésillements, bruits indéfinissables, formes de vie embryonnaires que l'on devine tapies non loin, errances désaccordées d'un écho ancestral qui brame ses pulsations depuis l'horizon limite baignant dans l'amniotique big bang... Les Grands Anciens ont sculpté dans la roche primordiale les figures insensées d'une civilisation qui attend le moment opportun pour reprendre ses droits à la surface de la Terre, c'est la rumeur glacée de leurs rêves éternels qui transpire de chaque pore de cette réalisation. Vous devrez écouter celle-ci le volume élevé, privilégiant ces trop rares instants où l'état d'esprit prête l'oreille aux harmonies secrètes du monde, sans quoi vous ne pourrez savourer pleinement les subtiles essences émanant de ces montagnes hallucinantes.

       Gasp